nac addiction

Forum d'aquariophilie & de terrariophilie


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

nac addiction » VENOM (Animé & réservé aux Capacitaires) » LES FICHES MAINTENANCE » LES FICHES MAINTENANCE (LES VIPERIDES) » CRYPTELITROPS ALBOLABRIS

CRYPTELITROPS ALBOLABRIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 CRYPTELITROPS ALBOLABRIS le Jeu 8 Mar - 18:17

benji63

avatar
Administrateur & Modérateur "Venom"
CRYPTELITROPS ALBOLABRIS


L'ELEVAGE DU CRYPTELITROPS ALBOLABRIS





Je possède des Cryptelitrops (anciennement Trimeresurus) albolabris depuis 1985 (une de mes premières acquisitions en venimeux) et j'avoue que c'est une espèce assez facile à tenir en captivité si on lui procure se dont elle a besoin.

J'ai maintenus un groupe de six individus, celui-ci était constitué de deux mâles et de quatre femelles dans un terra en panneaux de bois stratifié de couleur blanche de 130x60x110 cm ( long x prof x haut ). Pour éviter le gonflement du bois à cause de l'humidité, un joint de silicone blanc est apposé. Comme substrat j'y avais mis de la tourbe blonde sur une épaisseur de 15 cm, le décors était constitué de plantes vertes naturelles style : Epipernum scindapsus (nourriture favorite du Corucia zebrata) qui est à mon avis la meilleure plante grimpante pour introduire en terrarium, mais attention car celle-ci devient énorme. Les plantes étaient introduites en pots. Plusieurs branches de noisetiers tortueux solidement fixées sur les parois terminaient la décoration. Un tube fluorescent de 18 watt servait d'éclairage, et un spot de 60 watt pour maintenir à un endroit du terra un point chaud de 28°c. Quant à la température générale du bac, elle était de 25°c sur les hauteurs, et de 20°c à 22°c au niveau du sol. J'ai pu constater que mes albolabris ne se mettaient jamais sous le spot, j'ai donc supprimé ce surplus de chauffage au bout d'un mois. Je tiens à préciser que le terra était installé dans une des pièces de ma maison où je vivais le plus (mon salon) et comme j'aime la chaleur dans une maison, je chauffe à 25°c mon intérieur. Ceci pour mon confort personnel.

Et maintenant, vous allez rire mais j'avais introduit une dizaine de bouziers (insectes) pour qu'ils fassent le ménage à propos des excréments de mes serpents et ça a super bien fonctionné pendant trois années consécutives. J'ai stoppé ce système de terrarium lorsque j'ai construit une pièce afin d'y maintenir mes serpents venimeux. Bref...

Pour en revenir à nos moutons.... je nourrissais les femelles albolabris une fois tous les quinze jours et les mâles toutes les trois semaines, et oui pas plus. Le terrarium était pulvérisé tous les trois jours, car avec des plantes naturelles, le taux d'hygrométrie restait continuellement de 80%. Je n'ai jamais fait de repos hivernal, le bac étant tout de même soumis à des différences de température suivant les saisons. Même si ces différences étaient très faible ( 1 à 3 degrés entre l'été et l'hiver).
Et croyez moi, de la reproduction, il y en avait !!

Maintenant, parlons des nouveaux nés ; à chaque portée (7 à 15 bébés suivant la taille des femelles), j'installais les jeunes dans une petite boîte avec du sopalin, une petite plante en plastique que je pulvérisais deux fois par semaine. Dès la première mue terminée, je présentais des bébés geckos (Tarentola mauritanica) et là, ça mangeait super bien. C'est pour moi la meilleure façon de faire démarrer les bébés albolarbris. Je précise que je faisais un élevage de ces geckos en parallèle uniquement pour mes jeunes de serpents. Au bout du troisième ou quatrième repas, je présentais des souriceaux morts au bout d'une pince et ça démarrait.

A l'heure actuelle, j'ai stoppé la reproduction de ces geckos par manque de temps, je dois donc passer au gavage, là, je commence par donner des pattes de souriceaux ou des morceaux de queue de souris adultes que je trempe dans de l'eau tiède. Et une fois les bébés grossis, je gave avec des souriceaux entiers d'un jour. En général, cela prend trois ou quatre repas avant qu'ils finissent par se nourrir seuls, pour les mâles sa peut durer plus longtemps. Personnellement je ne passe au gavage qu'après avoir essayé plusieurs repas présentés au bout d'une pince, car par moment, si on insiste bien, et que l'on est patient ça peut démarrer de suite, surtout avec les femelles.

Pour conclure, je vous dirai de ne pas trop chauffer vos Trimeresurus (pardon : Cryptelitrops albolabris) car une température variant entre 20 et 25°c suffit largement. Et je vous garanti de très bon résultats.




La venimosité : Son venin est cytotoxique et hémotoxique. La morsure est très douloureuse (à se taper la tête dans le mur !), si le serpent a enfoncé ses crochets dans le doigt du soigneur, on observe un œdème rapide et important pouvant arriver jusqu'à l'épaule (le gonflement commencera à se résorber au bout de 4 à 5 jours). On observe également de la sueur ainsi que des tremblements (probablement dû à la panique).
Une légère nécrose peut apparaître au niveau de la zone mordue, mais ce n'est pas toujours le cas.

Le Cryptelitrops albolabris n'est pas répertorié parmi les serpents dangereux pour l'homme, toutefois une allergie au venin est toujours possible (c'est ce qui est arrivé à un de mes amis), mais heureusement se n'est que très rarement.

Flandroit Patrik
source: http://www.snakevipera-reptiles.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum